Pêcher la dorade en surfcasting en méditerranée

cannes dorades en surfcasting
On attend la touche de la dorade en plage

La pêche en surfcasting consiste à pêcher en plage (après ou avant les baigneurs). La dorade fréquente les plages de mars à novembre, à la recherche de nourriture. Quel plaisir de tendre deux ou trois cannes sur leurs piques ou trépied en attendant la touche et le beau poisson. A vous les couchers de soleil et levers de soleil, peinard, parfois seul au monde. Pour cela, difficile de partir seul et débuter cette pêche. L’idéal est d’avoir un copain expérimenté, d’être tenace et patient!

Pour débuter, je vous conseille l’achat de deux ensembles (cannes + moulinet) avec leur pique à planter dans le sable ou trépied si vous êtes sur surface dure.

Cannes Surfcasting Dorade

Pour pêcher en méditerranée, vous aurez le choix entre deux types de cannes. Les cannes surfcasting hybrid et power. Les hybrides sont très sensibles du scion et détectent les touches les plus subtiles notamment quand le poisson est petit ou chipote, tandis que les powers permettent de pêcher aussi bien par mer qui bouge que par mer d’huile, au prix d’une détection inférieure. La mode actuelle est aux cannes hybrides, avec fil très fin et très longs bas de ligne. Pour ma part, j’ai investi dans des cannes power afin de pouvoir aussi pêcher l’hiver le loup par mer peu agitée, là ou les cannes hybrides ne permettent pas d’utiliser de gros plombs et ont le scion qui a la bougeotte. A vous de voir, si vous pensez ne pêcher que par mer calme, foncez sur les cannes hybrides, sinon prenez des powers avec des écureuils…On utilise en priorité des cannes à emmanchement, à contrario des cannes téléscopiques, car sable et téléscopiques font rarement bon ménage mais aussi parce que les téléscopiques sont moins résistantes au lancer et lors du désensablement des plombs.
Au niveau des cannes, voici trois modèles de SUNSET (marque française avec SAV efficace) pour toutes les bourses:

  • La SUNSET MYTICA HYBRID, canne autour de 350 euros, mais très appréciée par les pêcheurs locaux. Toute équipée en anneaux fuji (qui ne rouillent pas facilement), carbone haut module, etc.
  • La SUNSET FANTASIA HYBRID, canne autour de 170 euros, milieu de gamme mais de qualité.
  • La SUNSET CAPTURA HYBRID, canne autour de 100 euros, entrée de gamme.

Vous trouverez également chez Décathlon des cannes efficaces à coût modéré, notamment la symbios et les solstyces, cannes de bon rapport qualité prix.

La différence entre une entrée de gamme et une haut de gamme tient essentiellement à la qualité du carbone utilisé et de la résistance à la corrosion importante de l’eau salée des autres éléments de la canne. Si vous rincez correctement votre canne et votre moulinet après chaque sortie, votre matériel durera longtemps. Par contre, je ne conseille pas les cannes à moins de 100€, vous ne prendrez probablement aucun plaisir et serez vite dégouté.

Moulinets surfcasting Dorade

Les moulinets de surfcasting sont soumis à rude épreuve même en méditerranée. En effet, le sable, le sel, les embruns, l’humidité, il faut investir dans du costaud. Costaud ne veux pas dire cher. Les japonais ont une longueur d’avance avec notamment les marques Shimanos et Daiwa. Privilégiez les modèles destinés au surfcasting de taille 5000 à 10000, la taille 14000 étant plutôt destiné aux pêches fortes de l’Atlantique lorsque les maigres et énormes loups sont là.

Comme pour les cannes, le minimum syndical est de rincer le moulinet au jet dehors ou douchette en insistant notamment sur le fil et la bobine. Un démontage par an avec graissage (que vous pouvez confier à un détaillant d’articles de pêche) en condition normale, plusieurs s’il est tombé dans le sable ou autre joyeuseté.

Voici quelques références pour toutes les bourses:

Fil

Pour le fil, vous aurez le choix entre utiliser un fil costaud ou utilisez un fil très fin avec un arraché conique. Pour les débutants purs, je conseillerais de partir sur le fil costaud pour garnir le moulinet. Vous éviterez ainsi l’écueil de la réalisation du noeud d’arraché qui, bien que pas très compliqué, pose des problèmes de casse quand on ne maitrise pas bien le frein de son moulinet sur un beau poisson. Pour ceux qui veulent malgré tout se lancer, regardez la vidéo de SUNSET qui présente un noeud fiable et facile. L’arraché est un morceau de fil de diamètres important (57/100) d’une dizaine de mètres qui finit coniquement sur du fil égal au diamètre de celui qui est dans votre bobine, et qui permet de supporter de lancer très fort un plomb de 100 grammes ou plus sans casser le nylon. Exemple, je remplis mon moulinet de 20/100, j’aurais un arraché conique de 20/100 à 57/100.

Plus le fil est fin, plus le lancer est lointain. A vous de choisir. Moi j’ai une canne avec du 35/100  de marque TEKLON GOLD sans arraché et une canne avec du 22/100 TEKLON GOLD suivi d’un arraché conique sunset. Ainsi, vous avez la canne avec le fil épais pour pêcher à courte/ Moyenne distance et la canne avec le fil fin pour envoyer les appâts le plus loin possible.

Les principales remarques pour remplir son moulinet, c’est qu’il faut que le fil soit légèrement tendu lorsque vous remplissez votre moulinet mais surtout de remplir jusqu’à ras bord, en laissant à peine 2mm entre le fil et le rebord de la bobine. Un moulinet pas assez plein de fil lance bien moins loin qu’un moulinet avec du fil à ras bord. Par contre, laissez un ou deux milimètres de marge car sinon vous allez faire des perruques bien pénibles à défaire au bord de l’eau.

Le montage

Si vous avez parcouru un peu mon site, vous savez que la dorade peut être une grosse gloutone faisant des touches terribles comme être extrêmement pénible et faire des touches très discrètes. On privilégie le montage coulissant pour les sparidés avec un long bas de ligne, afin qu’elle puisse manger l’appât sans sentir la résistance du plomb. Un montage coulissant veut dire que le fil passe à travers le plomb et le poisson peut partir sans sentir aucune résistance.

Pour le débutants, je vous conseille le bon vieux montage de papi, à savoir une olive de 100 grammes, une perle dure, une perle molle, un émerillon et un bas de ligne de 1m50 à 2m50 de fil en 25/100. Vous pouvez bien évidemment baisser le diamètre du fil suivant que vous pêchez par eau claire et en journée. Je descends pour ma part jusqu’à 20/100. Attention, si vous utilisez comme appât un couteau avec sa coquille, ne descendez pas en dessous de 25/100, la coquille du couteau étant un rasoir.

Pour votre canne avec le fil fin, destinée à pêcher à longue distance, je vous conseille le montage à trainard bas. Il consiste à relier directement sur l’arraché tout d’abord un stop float, puis un émerillon rolling sur lequel on reliera un bas de ligne d’un mètre cinquante en 20/100 et hameçon numéro 4, puis un autre stop float, plus un émerillon agraphe suivi d’un plomb missile de 120 grammes.

Suivez le blog de dorade-surfcasting.fr pour visualiser les montages.

L’action de pêche

dorade 2k700 en surfcasting
Persévérez et vous obtiendrez des résultats (2kg700 58cm)

Cet article étant destiné aux débutants, je ne vais me concentrer que sur l’indispensable à savoir. Tout d’abord, je vous conseille de partir avec quelqu’un qui sait pêcher en surf, vous progresserez beaucoup plus vite que seul. Ensuite, la nuit, ne pêchez pas seul car vous pouvez avoir un problème ou être emmerdé par des glandus.

Concernant la pêche proprement dite, arrivez sur la plage que vous désirez prospecter. Essayez d’identifier un endroit favorable pour vous installer. Longez par exemple la plage et regardez si vous pouvez déceler un trou d’eau (couleur de la mer plus sombre). Regardez aussi si la mer rejette des coquillages à un endroit, ça peut être meilleur qu’un endroit où il n’y a que du sable. S’il y a un pêcheur, installez-vous suffisamment loin de lui pour éviter de croiser ses lignes avec le courant ou si vous loupez votre lancer. Une fois le poste choisi, plantez les piques dans le sable ou installez votre trépied, sortez les cannes des fourreaux, montez-les. Eschez avec appâts que la dorade aime bien, moi je mets une canne au ver et une canne au coquillage ou crustacé. Par exemple une canne à l’américain ou ver de sable, et une canne au crabe vert ou au couteau. Lancez une canne proche et la canne au ver le plus loin possible. Il faut « chercher » le poisson, est-il au large, à 100m? à 50m? à 20m?

En général, je pêche en soirée, de 19h00/20h00 à 00h00/01h00 mais vous pouvez aussi toucher du poisson à d’autres moments de la journée. La marée montante est en général bonne même en méditerrannée!

Si le temps est calme, utilisez des écureuils pour voir les touches comme il faut, car souvent le poisson vient vers le bord et si vous ne voyez pas que votre fil se détend, vous étes cuit. Et surtout quel plaisir de voir l’écureuil s’envoler lorsque un beau poisson vous prend du fil et fait chanter le moulinet.

Au niveau du petit matériel, investissez dans un fourreau pour protéger et transporter vos cannes, achetez une caisse ou un sac pour ranger dedans des ciseaux, vos bas de ligne, un dégorgeoir, une pince, des plombs de rechange de plusieurs grammages, des chiffons,à boire (car crapahuter dans le sable donne soif), des émerillons, un mètre pour mesurer le poisson et respecter les 23cm de taille minimale de capture de la dorade etc. N’emmenez pas d’épuisette, on échouera le poisson sur le sable en s’aidant de la dernière vague.

La touche peut être discrète ou vraiment franche. Je vous conseille tout de même de relever chaque canne toutes les 20/30mn même si vous n’avez pas eu de touche, ceci afin de vérifier l’état de l’appât et parfois, vous aurez la joie d’avoir un (petit) poisson dont vous n’aurez même pas décelé la tirée, les petites dorades ayant la facheuse tendance à rester immobiles une fois piquées. Ce conseil est utile car souvent, l’appât est sucé ou vidé de sa substance par les petits ou les crabes, ou alors le crabe n’a pas résisté au lancer et vous n’avez plus rien au bout. Et puis cela vous apprend à lancer, à apprivoiser votre matériel, plutôt que de rester sans rien faire en attendant. Une fois plus expérimenté, vous trouverez le bon timing pour relever vos cannes au bon moment.

Si par malheur il y a beaucoup d’algues, essayez de vous décaler de quelques centaines de mètres, ça peut vous éviter de plier prématurément.

Au niveau sécurité, faites très attention en lancant, un plomb à grande vitesse peut occasionner de sérieuses blessures. S’il y a des badauds derrière ou à côté, demandez leur de se décaler.

Voilà les grandes bases pour vous donner envie de vous lancer, pour aller plus loin, je vous conseille ces trois blogs très bien tenus par des amateurs avisés de pêche en surfcasting sur la côte héraultaise :

dorade-surfcasting.over-blog.com: Le blog de Micka, qui tient un site ecommerce avec des prix compétitifs, plein de bons conseils pour débuter.

http://surfcasting-mediterranee.over-blog.com/ : un blog de passionné, avec pleins d’infos sur ses différentes sorties et pas avare de détails pour progresser.

http://surfcasting-34.over-blog.com/ : Un autre blog bien tenu, avec des conseils sur le matos, sur les montages, et des comptes rendus de sorties.

Bonus : vidéo d’une dorade de 2kg700 prise à Sète en surfcasting par bibi!